Roody Rood Boy, Baky et Trouble Boy: voilà comment tout a commencé

Si vous êtes sur Facebook, Twitter et Instagram, impossible que ce clash passe sous votre nez sans que vous ne vous en aperceviez. Les internautes haïtiens choisissent leur combat. Les fans, leur camp. Et c’est une belle manifestation de la démocratie dans ses multiples acceptions. Au diable le rapport Petro Caribe qui met au grand jour la dilapidation de plus d’un milliard de dollars de prêt accordé à Haïti dans le cadre d’un accord bilatéral avec le Venezuela, -aujourd’hui au bord du gouffre-. Les avertissements de la protection civile relatifs à des risques d’inondation passent inaperçus, la toile affiche la carte « busy ». Prudentia ! Les dieux de l’Olympe du Rap Kreyòl se battent.
Difficile de remonter fidèlement à l’origine de ce clash qui met au coude à coude la Team « RoodBoy » composée de Roody RoodBoy, PJay et Master Brain et la Team « Trouble » avec Trouble Boy, Baky et presque Wendy. Si pour certains, le clash prend racine dans l’amour impulsif et partagé pour une Rebelle, et ne fait que rendre manifeste une animosité latente entre deux rivaux, compagnon de plume (plutôt de micro ou de bière), qui usent (usaient ?) à prendre rendez-vous avec l’inspiration au sommet du même mont (de vénus) ; pour d’autres, il n’en est rien de tout cela.
De notre observation, tout a commencé avec ce track du Rood Boy qui a fait trembler le net : « Tranble », sorti le 29 octobre dernier. Le virus s’est rapidement propagé. Probablement déjà en route, le 1er novembre, en plein guédé, Trouble Boy, révèle qu’il est prêt à aller faire un petit tour à l’alma mater « pour eux » : « Pral nan peyi l pou yo #PNPPY». Morceau très bien accueilli, qui a fait couler beaucoup de salive mais a aussi fait griller d’innombrables mégaoctets.Tout allait bien dans la République, jusqu’à ce moment où…

Source: loopnewshaiti.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *