A la recherche d’un successeur à Collomb, Macron replonge dans la crise

 

Emmanuel Macron cherchait mercredi à trouver en catastrophe un successeur à Gérard Collomb dont il a fini par accepter dans la nuit la démission, plongeant l’exécutif dans une nouvelle tourmente.

Le remplacement de M. Collomb, soutien de la première heure au chef de l’État, “est l’affaire de quelques jours”, a ajouté Benjamin Griveaux. Il a refusé d’indiquer si ce remaniement allait être plus large qu’un simple remplacement poste par poste.

Ce n’est pas l’avis de l’opposition qui, à droite comme à gauche, a partagé sa “consternation” devant ce départ précipité de Gérard Collomb, en route pour la mairie de Lyon et remplacé provisoirement par le Premier ministre Édouard Philippe.

Chargé d’assurer l’intérim place Beauvau, Edouard Philippe, qui a dû annuler son voyage prévu en Afrique du Sud, a d’abord fait patienter Gérard Collomb, 71 ans, pendant de longues minutes seul sur le perron du ministère, face aux caméras.

– Troisième ministre d’Etat –

Gérard Collomb, qui devrait rapidement retrouver son siège de maire de Lyon qu’il a déjà occupé pendant seize ans, a également félicité les forces de l’ordre pour l’arrestation dans la nuit du braqueur récidiviste Redoine Faïd.

Le départ de M. Collomb, poids lourd du dispositif macronien, a plongé le pouvoir, déjà fragilisé par une rentrée difficile, dans une nouvelle crise.

– “Chienlit” –

“Le Titanic s’enfonce de plus en plus vite et l’orchestre a arrêté de jouer”, a ironisé le député LR Eric Ciotti sur RTL.

“C’est la chienlit au sommet de l’État”, a commenté Boris Vallaud, le porte-parole du PS, alors que Marine Le Pen ironisait sur l’évasion réussie de M. Collomb.

Le ministre du Budget Gérald Darmanin, le secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux ou encore l’ancien patron de la police nationale Frédéric Péchenard sont cités comme successeurs potentiels. Un temps évoqué, le maire LR de Nice Christian Estrosi a assuré mercredi n’être “absolument pas” candidat.

source: loophaiti.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *