Aznavour: émotion à travers le monde et un hommage national à Paris

La France rendra un hommage national à Charles Aznavour vendredi à Paris, alors que des fans du monde entier, d’Hollywood Boulevard à Erevan, en passant par Beyrouth, pleuraient mardi la disparition de ce monument de la chanson française.

Charles Aznavour est décédé “de mort naturelle” lundi dans le sud de la France, à 94 ans, à la suite d’une “défaillance cardio-respiratoire”, d’après l’autopsie réalisée mardi.

Emmanuel Macron prononcera un discours au cours de la cérémonie vendredi dans la cour des Invalides, a précisé l’Élysée.

Alors que les détails sur les funérailles de Charles Aznavour ne sont pas encore connus, les hommages spontanés ont continué d’affluer, de ses pairs comme d’anonymes, émus par celui qui a su trouver les mots comme personne pour parler du temps qui passe ou de l’homosexualité.

Outre-Atlantique, où on le qualifiait de “Sinatra français”, Liza Minelli a salué la mémoire d’un “mentor, ami et amour”, tandis que Lenny Kravitz a évoqué un “gentleman”. Le Washington Post et le New York Times ont rendu hommage dans leurs pages au “French Balladeer” et au formidable “crooner” qu’était Aznavour .

A Beyrouth, la nouvelle de sa mort a fait la une du quotidien francophone L’Orient-Le Jour. “Aujourd’hui, ce n’est pas seulement la France qui est orpheline, mais aussi l’Arménie qui pleure son fils prodigue ainsi que le Liban, dont le chanteur était devenu le grand ami”, écrit le journal.

Même le quotidien sportif L’Équipe y est allé de son hommage en garnissant ses pages de titres — “Emmenez-nous” ou “Formidable!” — en références aux chansons d’Aznavour.

Il a entretenu des liens étroits avec ce pays tout au long de sa vie, en particulier après le terrible séisme de décembre 1988. Il se rendait souvent à Erevan pour honorer la mémoire des victimes du génocide arménien, et devait y retourner dans quelques jours, avec le président Macron, pour le sommet de la Francophonie.

Pour lui rendre hommage, un livre de condoléances devait être mis à disposition au centre Aznavour dans la capitale arménienne, selon son entourage s’exprimant sur les réseaux sociaux. “Vous pouvez déposer des fleurs, des bougies, et laisser un message”.

Le chanteur aux plus de 70 ans de carrière s’est éteint lundi à son domicile des Alpilles, dans le sud-est de la France. Inépuisable, il avait repris la scène en septembre avec deux concerts au Japon.

Marié à trois reprises, Charles Aznavour, décédé à l’âge de 94 ans, laisse derrière lui son épouse, la très discrète Ulla, d’origine suédoise, avec qui il a vécu plus de cinquante ans, ainsi que cinq enfants.

source: loophaiti.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *