Des acteurs politiques rejettent les révocations effectuées par Moise

En moins d’une semaine après l’organisation de la grande mobilisation citoyenne à travers plusieurs villes du pays visant à exiger la tenue du procès Petrocaribe, le président de la République Jovenel Moise a procédé à un spectaculaire coup de balai au palais national. Non, Jovenel Moise a passé la serpillière.

Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir. Dans le camp de l’opposition, il s’agit de manœuvres dilatoires. Me André Michel, l’un des farouches apposant à l’équipe gouvernementale, rejette la mesure prise par le chef de l’Etat de se débarrasser de certaines personnalités dont les noms sont cités dans le gaspillage des fonds Petrocaribe destinés au développement du pays.

« Nous ne réclamons pas la révocation des personnalités qui sont dans l’entourage de Jovenel Moise. Nous voulons l’organisation du procès Petrocaribe afin que tous les personnages qui sont impliqués dans la gestion de ces fonds », tance Me Michel.

Le président par intérim de la formation politique du mouvement chrétien pour une nouvelle Haïti (MOCHRENHA), l’ancien député de la ville des Gonaïves minimise cette vague de révocations.

Par ailleurs, l’ancien parlementaire plaide en faveur de l’adoption des dispositions nécessaires à la sécurité du juge qui instruit l’affaire Petrocaribe. Dans le cas contraire, le responsable politique prévient que la mobilisation prévue le 18 novembre prochain pourrait renverser le président Jovenel Moise du fauteuil présidentiel.

Rappelons que Jovenel Moise a, dans plusieurs tweets, demandé à ceux qui ont eu une part active dans la gestion des fonds Petrocaribe de se mettre à la disposition de la justice. Monsieur Moise a également exhorté son Premier ministre Jean Henry de mettre à la disposition de la justice des moyens nécessaires à la réalisation du procès Petrocaribe.

Jovenel Moise sur Petrocaribe / 18 octobre

00:00

00:20

source: loophaiti.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *