Berson Soljour: « Ma mise en disponibilité est une décision politique »

Mis en disponibilité depuis un peu plus de deux mois à cause d’un fâcheux incident survenu au Parquet de Port au Prince le 9 octobre dernier, l’ancien Directeur Départemental de l’Ouest, Berson Soljour, a fait un recours contre les mesures conservatoires prises à son encontre.

Lors de l’audition de Schiller Louidor au Parquet de Port au Prince, l’ancien DDO est accusé d’avoir fait usage de la force sur le greffier en chef du parquet Wilbert Rhau et l’avocat Elie Dieps Augustin. Un incident qui lui a coûté son poste à la tête de la DDO.

Dans un entretien accordé à Loop Haiti, Berson Soljour voit en sa mise à pied une « décision politique ». Pour cela, il fait un recours de levée de mesure, car la « décision ne cadre pas avec les règlements de l’institution », a-t-il dit.

« L’individu m’a frappé, je me suis défendu », a déclaré l’ex numéro un de la Direction départemental de l’Ouest.

« On me reproche de ne pas avoir arrêté le concerné », a-t-il révélé. En effet, la Direction Générale de la Police a infligé un blâme à monsieur Soljour dans une lettre à travers laquelle on lui reproche de ne pas avoir procédé à l’arrestation des individus qui lui ont frappé.

Pour le moment, aucune suite n’est donnée au recours effectué par monsieur Soljour qui a été remplacé à la tête de la DDO par Mario Aubergiste en novembre dernier.

source: loophaiti.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *